Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Liens

24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 11:16

Apocalypse-Circus.jpg

 

 

AUTOPRODUCTION/ 2012

link

 

 

Depuis 2002 déjà, les gaillards de Subsonicsévissent. Ayant déjà proposé trois albums précédents, les voilà ici proposant ce maxi avant la sortie de leur 4ème album.

 

Cinq titres donc proposé par les nantais avec ce maxi répondant au nom d' « Apocalypse Circus ».

 

Dès les premières notes d' « Hostile », nous avons l'impression d'avoir à nous attendre à un combo à la Disturbed et ensuite le groupe balance une formule qui tira assez sur une fusion rap métal énergique. Le chant rappé est déclamé dans la langue de Molière et la force de Subsonicréside dans leurs textes qui se veulent bien engagés contre la société actuelle bourrée d'injustices diverses.

On pourra penser à des formations comme No One Is Innocentvoire même Lofofora. Une fusion plutôt cool qui fera plaisir aux fans des groupes cités ci dessus. On constate que les gars ne sont pas novices. Le tout est bien carré avec un bon son et les soli bien maîtrisés.

 

« Atomik circus »est plus rock avec une rythmique me rappelant l'excellent « Innocence Gone »de Prong. Ce genre de rythmique tant dansante qu'entraînante.

 

Avec « Babylon Pogo », le côté rock se confirme et les textes toujours aussi engagés sont bien rentre dedans. Entre un côté punk et un autre plus « posi » dans le côté instrumental qui est toujours aussi dansant.

 

« Agressif »revient avec ce côté fusion déjà présent dès le premier titre. On a la tête qui remue du début à la fin sur ce titre qui renferme un certain côté R.A.T.M. qui fait plaisir et rappellera leur jeunesse à nombreux d'entre vous/nous ^^ !

 

« Que La Bête Meurt »vient déjà conclure ce maxi. L'ambiance mélancolique est de mise avec ce morceau acoustique et planant. L'écoute des textes se doit d'être attentive tant ils balancent. Tout est dit d'ailleurs dans le titre du morceau. L'histoire d'un parcours qui se termine, du trop pris de souffrance, du trop encaissé et d'un sentiment excédé. Un cinquième titre qui conclut efficacement ce maxi et qui laisse de bon augure pour l'album.

 

5 titres assez sympathiques offerts par ces nantais. Même si la langue de Molière peut en déranger certains, la force des textes et leur impact sont à saluer et la fusion ici est de bonne facture ainsi que les titres plus rock. Entêtant, plaisant, à conseiller donc aux amateurs de groupes comme No One Is Innocent, R.A.T.M., Lofofora, Silmarils et consorts.

 

link

Partager cet article

Repost 0
Published by Hugh Grunt - dans CHRONIQUES
commenter cet article

commentaires