Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mai 2007 6 12 /05 /mai /2007 19:07

                                               

2005/Dinosaur

 

Tout d'abord, pour débuter cette chronique, je tenais tout particulièrement à remercier le groupe pour m'avoir envoyé ce cd. Depuis réception, j'ai déjà écouté cet album des centaines de fois.

 

Grâce à cet opus, je peux vous confirmer qu'en effet le ROCK'N'ROLL ces temps-ci est aussi bien présent au Pays de Galles. Les premiers contacts échangés avec le groupe furent sur Myspace où je les ai découverts et appréciés tout spécialement au travers de leur morceau "Freakshow" (la numéro 3 de l'album). Tout de suite, ils ont réussi à me rendre accro à cette chanson jouée dans un tempo assez lent dans l'ensemble sur lequel viennent se coller des riffs et un refrain fort accrocheurs. Sans oublier l'inévitable "Yeeah" bien rock'n'roll que l'on retrouve dans ce dernier. Possédant maintenant l'album complet, je dois avouer que m'en voilà désormais féru.

Aprés Zero, chroniqués précedemment dans ces pages, le Royaume-Uni nous envoie à nouveau un groupe fort groovy et "ultraburné". Bien que leur style soit essentiellement stoner Rock , ils le jouent avec des guitares accordées bien bas et une batterie plus que pachydermique. Chers lecteurs, pour en revenir à "Freakshow" , vous devriez voir/entendre comme il leur est facile de vous faire remuer les hanches. Et encore , il ne s'agit ici que de leur morceau le plus "calme".

Dans certains morceaux, ils me rappellent un peu White Zombie dans leurs meilleurs moments , plus précisément dans le morceau "John Deevies & Murder" autant pour sa structure musicale que pour la voix du chanteur oscillant entre celle du Señor Rob Zombie et celle de Lars Ulrich. On retrouve aussi certaines influences comme Corrosion of Conformity période "Wiseblood" et Ectospazz nos propose aussi bien des morceaux au tempo lent/mid tempo évoluant au fur et à mesure vers des rythmes nettement plus Hardcore et il nous faut avouer que la formule utilisée ici s'avère etre fort efficace. En ce qui me concerne, les moments les plus forts se situent au travers de morceaux tels que "Douglas Bader", "Voodoo Seedy Rack Man" (un morceau parfait à écouter surla route), "Mr Feebus", puis la très douloureuse pour les cervicales "New Animal". Cet album est truffé de bien bonnes idées endant le tout terriblement accrocheur.

Ectospazz est un autre groupe que je suis impatient de voir se produire sur scène car je suis persuadé qu'ils doivent en coiffer plus d'un au poteau. Leur musique est faite avec les tripes, chose facilement perceptible sur le cd et c'est sans plus tarder que je recommanderai ce groupe à tous les organisateurs de concerts qui lisent cette chronique en leur disant de sauter sur l'occasion, de les contacter et de les faire venir jouer en France pour botter quelques culs un jour car ils le méritent tant sur un côté musical qu'humain.

www.ectospazz.bravehost.com

www.myspace.com/ectospazz

Partager cet article
Repost0

commentaires