Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mai 2007 1 07 /05 /mai /2007 19:10

                          

                                        Virgin / 2005

P****n!! C’est dans ces moments-là qu’on se demande comment on a pu attendre tant de temps avant d’acheter un album, pour quelle obscure raison on a préféré choisir tel ou tel skeud en lieu et place d’un cd qui, une fois acheté -et le pire, c’est qu’on le sait pertinemment-, ne quittera plus notre espace sonore et s’imposera comme une bombe voire, soyons fous, comme un chef d’œuvre. A cela, plusieurs réponses potentielles:

·                 On attend que le chef d’œuvre en question daigne revoir son tarif à la baisse (et tout le monde sait que, depuis quelques temps, les bonnes affaires sont légion pour qui sait attendre un peu)

·                 La soif de découverte nous étreint tellement qu’on s’aventure vers des horizons mystérieux, guidé par une pochette accrocheuse (?), un nom de label dont on sait qu’il est une usine à groupes de qualité, un titre entendu ici ou là, un conseil d’un pote, une réputation grandissante, un article intriguant et/ou un prix attractif (le nerf de la guerre, sauf quand on peut se lâcher…)

Dieu (ou Francis Lalanne, après tout c’est ce qui se rapproche le plus de ce à quoi G-Zeus est censé ressembler et, contrairement à celle de son illustre sosie, l’existence du bon Francis a été reconnue par le monde de la science -à défaut de l’être par le monde de la musique…) Dieu sait, disais-je, que j’ai découvert des groupes intéressants voire énormes avec cette approche, donc je ne vais   pas la renier! Le premier album de Mary Beats Jane (1er groupe de Peter Dolving de The Haunted) à dix francs (!), ça vous marque   un homme…

·                 Enfin, on se dit parfois également, comme ce fut mon cas pour ces Retrouvailles de l’inénarrable Yann Tiersen, que l’on peut tenir encore quelques semaines grâce à la ration de survie que l’on s’administrera régulièrement avec les autres albums de la discographie de l’artiste en question. Vous allez me dire: « Ah aaaaaaaah… Et quand c’est son premier album?!? »

C’est vrai.

Pour le dernier Yann Tiersen, j’avais justement de quoi tenir, entre mon premier achat Tiersenien (les B.O. de Goodbye Lenin et   Amélie Poulain), son double live C’était Ici et ses albums ‘96, ‘98 et 2001, c’est-à-dire respectivement Rue des Cascades, Le Phare   et L’Absente… Et, à dire vrai, tout cela pèse déjà bien lourd dans une discographie, même fournie…

C’est donc ces trois éléments principaux qui expliquent que je ne me retrouve qu’aujourd’hui avec cette heureuse trouvaille (héhé) dans les mains… Acquise pour la modique somme de 9,99€, soit mon plus cher investissement pour une œuvre du brestois!

Ah, mais, je vous vois venir… Vous voudriez que je vous parle de ce disque, c’est ça hein…?

J’en étais sûr.

Oh, bah, qu’est-ce que vous voulez que je vous dise? Que les arrangements sont excellents et variés, que le petit Yann est toujours aussi doué pour nous faire voyager dans un délicieux univers onirique et fantasmagorique ou simplement, plus près de chez nous, à travers divers paysages celtiques virtuels, à cela près qu’on n’est pas obligé de s’acheter un parapluie? Que ses invités (Jane Birkin, Dominique A, Miossec, Liz Fraser des Cocteau Twins, Stuart Staples des Tindersticks) ont, une fois de plus, été choisis de façon fort judicieuse et apportent une touche, une couleur supplémentaire à l’ensemble? Que la touche repeat va devenir votre meilleure amie?

Mais vous le savez déjà, tout cela…

Pour paraphraser la marionnette de Philippe Lucas aux Guignols, Les Retrouvailles, c’est d’la balle… « Et pis c’est tout! »

18h47… Bon, je vous laisse, je cours chez le disquaire du coin avant qu’il ne ferme, histoire de le délester de divers objets qui pourraient lui prendre trop de place –oui, oui, toujours prêt à rendre service–, genre le dvd La Traversée, La Valse des Monstres, son premier album, celui avec Shannon Wright ou encore On Tour, son dernier compte-rendu scénique…

Tout en sachant que je reviendrai avec quelque chose qui n’a rien à voir, mais bon… Vous avez compris le principe!!

www.yanntiersen.com 

www.myspace.com/yanntiersencomposer  

Partager cet article
Repost0

commentaires