Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 avril 2007 4 19 /04 /avril /2007 13:18

                                      

                         Autoproduction / 2007

Attention à tous, l'heure est venue de faire place aux furieux d'Emergency Bloodshed, combo de hardcore lillois débarquant dans la place avec un 6 titres "well burnède" en guise de démo, répondant au doux patronyme de Aimless (« sans but », « désoeuvré », « futile », au choix!) Info non négligeable: la démo est téléchargeable gratos! Voir lien à la fin de la kronik...

Aaargh, je vais devoir reparler de l’intro et, du coup, réveiller le traumatisme qu’elle a provoqué dans mon cerveau. Parvenant pourtant à peine à la minute et demie, cette plage inaugurale s'avère réellement fracassante, avec, notamment, un tout premier riff pas piqué des canetons; l'auditeur peut d'entrée de jeu entrevoir le style du groupe oscillant entre le gros lourd mid tempo bien old school et le deathcore (de par la voix, lourde elle aussi, mais également hurlée, et certains riff très « speedés »). Tout juste un quart d’heure après avoir (par inadvertance certainement, il faudrait être fou sinon!) déclenché les premières notes de ce brulôt, on s'aperçoit que c'est déjà fini, et on se pose alors de graves questions existentielles: est-il bien raisonnable de remettre le couvert? N'est-il pas plus indiqué d'aller s'oxygéner l'esprit en se tapant une petite partie de mini-golf pour se requinquer? Pourquoi diable les parents de George Sand l'ont-ils appelée ainsi? Ni une, ni deux, n'écoutant que notre courage, on y retourne finalement et la 2e écoute confirme nos premières impressions, en pire. Somme toute assez variées, les pistes s’enchaînent en laissant les deux styles dominants décrits précédemment (le hardcore old school et le deathcore, pour les victimes d’Alzheimer) prendre successivement le dessus avec, pour aérer le tout, quelques transitions bien senties. Les 6 morceaux défilent sous nos yeux et surtout nos oreilles dans un déchaînement de violence cautionné par le dieu Headbanging. Mise en place: carrée. Stop. Son: Puissant. Stop. Intérêt du skeud: Important. Stop.

Terrrrrrminé.

Pour la suite des événements et de la carrière du groupe, deux alternatives paraissent se dessiner: la première, délicate, est de persévérer sur le chemin de cette démo en s’exposant à une rude concurrence dans le créneau, prenant ainsi le parti de proposer une musique efficace, in your visage, à l’énergie communicative, et de s’imposer à coups de tournées, comme c’est le cas pour le groupe actuellement (France, Italie, Slovénie, Autriche, Allemagne, Belgique… Impressionnant!!), minimisant cependant les risques d’échec vue la côte de popularité élevée du genre à l’heure actuelle; l’autre perspective qu’Emergency Bloodshed peut explorer, non dénuée d’intérêt, consisterait à se construire une destinée plus personnelle encore, en incorporant d’autres influences, d’ailleurs ressenties sur certains riffs entendus sur ce 6 titres, et confirmées sur leur page web (Converge,  Poison the Well, Norma Jean…)

 

 Quoi qu’ils décident, nos lillois démontrent de toute façon un réel potentiel et on ne se fait pas trop de souci quant à leur avenir… On attend donc avec impatience et curiosité leur premier LP!! A noter également qu’hormis Aimless, E.R. a composé 5 nouveaux titres dont 4 vont atterrir sur un « three-way split cd » avec No End in Sight et Devil May Cry, sur Pray For Nothing Records, sachant que ce bel objet sort… Demain!!

Vous êtes prévenus...

www.jamendo.com/fr/album/4400

www.myspace.com/emergencybloodshed

(site web en construction: www.emergencybloodshed.com )

www.myspace.com/noendinsightmetal

www.myspace.com/devilmaycryhc

www.myspace.com/prayfornothingrecords

Partager cet article
Repost0

commentaires