Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 23:09



2009/Autoproduction


Après Dans nos Têtes, le 4 titres, nous avons aujourd’hui affaire à Dans nos Têtes, l’album complet de Rachel. Le constat s’avère être le même que pour le petit frère : le groupe assure dans son créneau « rock français à grosses guitares », avec des compos efficaces et carrées, à défaut d’être renversantes d’originalité. Rachel sait quand même apposer sa patte à ses morceaux, et bon nombre de riffs se montrent dignes d’intérêt. Le chant, décrié par certains de mes collègues chroniqueurs, se montre souvent convaincant mais il est vrai qu’il manque un chouia de je-ne-sais-quoi pour que l’on adhère à 100% ; peut-être sont-ce les montées dans les graves et les aigües qui mériteraient d’être plus travaillées… Rappelons toutefois que le frontman de Rachel officie en français et que, dès lors, le pari est forcément osé et le parcours semé de plus d’embûches pour parvenir à asseoir son monde. Toujours est-il que ce 10 titres, au final, représente un album rentre-dedans et intéressant, la maîtrise des musiciens étant pour beaucoup dans la qualité des chansons. Il n’y a pas de redite à proprement parler, ni de sentiment d’ennui ; la durée du cd est d’ailleurs peu élevée (une demi-heure à tout casser). Quel public vise-t-il ? Là est toute la question : si l’amateur expérimenté de rock et métal peut choisir de snober l’objet pour diverses raisons (chant en français, originalité limitée), l’adolescent en mal de sensations fortes a toutes les chances de succomber à cet album, le savoir-faire des loustics et leur musique rock/grunge aux relents parfois nirvanesques étant à-même de faire plier l’oreille d’un paquet de jeunes foufous. Pour ma part, c’est un skeud que j’aurais eu plaisir à écouter avec mes potes de lycée autour d’une despé et d’un baby. Cette période est désormais lointaine et révolue mais je reviendrai quand même sur Dans nos Têtes de temps à autre pour m’écouter les tubes que sont  « Qui je suis », « Annie Body » ou le cobainien « Homme aux gênes ».

www.rachelsite.com

Partager cet article
Repost0

commentaires