Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 novembre 2007 2 13 /11 /novembre /2007 13:30

                                             cumlogo02-72-.png  

2006/Autoproduction


          Cock O Rico ! Voici un groupe hexagonal, régional et même local qui voudrait rentrer dans les annales!
Cumshot défend en effet les couleurs boulonnaises. Avec ce cd, les joyeux drilles descendent de leur bateau afin de débarquer sur L'île aux palmiers couillus, explorée en 8 titres pour environ quinze minutes.
Le tout s’avère très exotique, on y retrouve gargouillis et divers bruits d’animaux de la jungle, ce qui agrémente un peu plus le côté tropical du groupe. Officiant dans un pornogrind mid tempo un peu à la manière de Cock and Ball Torture, N.C.C., ou encore Gut, nos compères locaux se permettent d’ajouter du clavier, ce qui apporte un côté original au tout en créant parfois des ambiances très "vieux films d’horreur" un peu lugubres, tels un train fantôme un peu kitsch. Un côté festif vient nous rappeler Finntroll par moment, notamment au niveau de l’intro.
          Les morceaux sont fort accrocheurs et les titres annoncent déjà à l’auditeur qu’il pourra s’offrir une bonne tranche de poilade, par exemple l’excellent "Zombiahu (jus de couilles putréfiées)" , ou encore -mon préféré- "Dressée comme un sapin de Norvège".
Voix bien graves, dans la lignée d’un C.B.T. comme dit plus haut, en alternance avec des vocaux plus "vomis" à la Haemorrhage pour ne citer qu’eux, mélodies facilement mémorables, rythmes dansants, bref tout est bon dans leurs morceaux cochons. "Partisans de la Gamahuche" a su aussi capter mon attention et, c’est pour dire, j’ai déjà du l’écouter une quinzaine de fois avec sa partie gore twist’n’roll.
 
Les titres parviennent à s’enchaîner sans problème, le tout est très bonne ambiance à tel point qu'on en redemande. Alors on se remet le cd une fois, puis deux, et, que nenni, pas de détail, on ne compte plus. Et là tu as la mélodie de "Zombiahu" dans la tête dès la fin de la rondelle. Bref, amateur de joie, de bonne humeur, de goregrind, pornogrind festif, tu trouveras ton bonheur dans cette Ile aux palmiers couillus fort appréciable. Allez Boulogne !!!
 
Partager cet article
Repost0

commentaires