Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 août 2021 2 31 /08 /août /2021 17:00
THE WATCHDOGS-'The Stone and The Horde'

BAD ROAD COGITO ERGO SUM/2013

 

 

Découvrons ici un combo russe, The Watchdogs dont l'album envoyé par Anton de No Name Records datant de 2013 se présente sous un superbe packaging en format A5 et au visuel excellent.

Pour cet album sorti sous l'égérie de Bad Road Cogito Ergo Sum, c'est déjà un point marqué qui a su ici attirer ma curiosité tant visuelle qu'auditive.

 

Et là.....mais quelle gifle pour les oreilles !!!

 

La tarte infligée par ce savant mélange de death'n'roll ultra groovy à la Entombed et graveleux puis de passages plus southern metal pour le côté 'power'.

 

Le quatuor met déjà la barre très haut avec un titre comme « Revelation » et ses riffs gras, ses rythmiques barbares et accrocheuses ainsi qu'une voix qui fait grassement le taf. L'accroche est déjà sciemment menée.

L'éponyme « The Stone and The Horde » a cette énergie catchy qui n'est pas sans me rappeler les tupadoomers italiens de Carcharodon : ce côté groovy et positif tout en étant bigrement couillu !

On a « The Eye Of Medusa » aussi dont l'accroche se fait directement addictive.

Entre ce headbang au gré du death'n'roll humant le whisky et la vodka puis ces passages qui raviraient tous les fans de groupes comme Crack Up voire encore Blöod Düster .

 

On retrouve dan le titre « The Watchdogs » ce côté martial et power que l'on a dans un morceau comme « Walk » de Pantera.

Ce type de morceau entraînant où tu reprends naturellement le refrain.

Et cette rythmique...

 

The Watchdogs en offrent pour tous les goûts et propose également une touche plus progressive comme sur « Sunlight » qui se démarque de la touche énergique de l'album.

Le travail y est plus mélodique et down tempo.

Vocalement, on appréciera les variations apportées témoignant d'une bien bonne maîtrise par le chanteur.

Si l'on pouvait imager, ce morceau a certains passages qui ne sont pas sans rappeler un Paradise Lost avec un son à la sauce Göteborg.

Le rendu est excellent.

 

L'album est une sacrée déferlante, une lourde dose de morceaux aussi addictifs les uns que les autres.

Le power death'n'roll fait mouche.

Aux dernières nouvelles, le groupe a changé de nom en 2016 et se nomment désormais Cannonball Mephisto et ils ont sorti un Ep en 2019.

A surveiller !

 

Hugh Grunt

Partager cet article
Repost0

commentaires