Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juin 2021 2 15 /06 /juin /2021 22:40
ASCHENVATER-'Landungsfeldmassaker'

DEAD CENTER PRODUCTIONS/GRAND SOUNDS PR-2021

 

 

Un départ pour le champ de bataille s'opère aujourd'hui avec cet Ep de 7 titres des allemands d'Aschenvater qui proposent un death metal old school aussi sombre que belliqueux.

 

Une introduction donne le ton avec l'instrumentale « Der Beginn... » où un riff glacial et répétitif s'alourdit d'une distorsion puis d'un rythme de batterie bien massif.

 

Les morceaux et scénarios qui suivent savent proposer un death metal bien old school et ô combien lourd avec une ambiance guerrière à souhait.

 

On saura apprécier « Im Feuersturm... » scindée en deux parties.

Le démarrage se fait sur une rythmique lente avec des lourds riffs, l'ensemble tendant vers un doom death pesant, et ensuite le tempo s'accélère avec ce bon vieux 'poum tak' comme on le faisait avant, celui qui pousse au headbang à l'ancienne alors que les riffs mitraillent ensuite pleinement.

Vocalement on s'approche d'un chant très écorché n'étant pas sans rappeler Sir Van Drunen ou encore Morgoth.

 

Avec « Massaker... », c'est un interlude instrumental qui dépeint parfaitement un combat entre lourdes artilleries dont nous discernons quelques samples, le riff est lourd et la rythmique lancinante et ce titre n'est pas sans rappeler quelques titres du même acabit de Marduk.

 

L' Ep se déroule sous cette lignée : catchy, lourd et à l'ancienne.

On trouve même quelques soupçons scandinaves sur un morceau comme « Blut Auf Schwarzer Sand... » dont nous pourrons saluer également ce break bien lourd à la moitié dudit morceau.

 

Saluons aussi l'excellent « Verräter » où la batterie martèle sèchement sur un rythme de char d'assaut, où les riffs sont mélodiquement aussi lourds qu'incisifs et le chant déclamant dans la langue de Goethe est véritablement puissant.

De la violence certes mais nous y apprécierons également ce final ultra épique et aux mélodies ici dignes d'une saga héroïque.

 

Aschenvater ne révolutionne peut être pas le style mais leur death metal old school et rugueux savent plaire dès que l'on est nostalgique du genre.

A conseiller aux amateurs d'Asphyx, Memoriam ou encore Bolt Thrower pour le trip militaire.

Hugh Grunt

 

Partager cet article
Repost0

commentaires