Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mai 2021 1 10 /05 /mai /2021 22:51
DEKONSTRUKTOR- 'Eating The Universe'

VISCERAL CIRCUITRY-2018

 

Mettons aujourd'hui la lumière sur un obscur projet russe remis à l'ordre du jour en format cassette 2018 chez Visceral Circuitry, label nordiste dirigé par Mr Gab  de Nihilistic Holocaust.

 

Initialement sortie en 2018, cette réédition propose un doom sludge ultra massif et planant avec un côté noisy selon les passages.

 

Les morceaux s'avèrent assez longs à l'exception de l'intro « Out » et de « 14 ».

D'ailleurs, ce morceau se démarque des autres naviguant plus dans les eaux poisseuses du grunge, mais d'un grunge bien crade avec cette touche très 90's, ce chant saturé avec également beaucoup de delay.

C'est un peu le genre de morceau que l'on aurait pu retrouver chez les Weymouth rockeurs de Nightstick.

 

Une véritable addiction s'opère sur « To The Red Part 2 » tant le riff principal accroche et que la magie de sa mélodie ensorcelle.

Le rythme est aussi lancinant que groovy et ce son fuzz bourdonne à souhait.

 

Les russes développent l'art de l'hypnose dans chaque morceau que ce soit par la répétition de riffs simples, par l'usage de wah wah qui compresse les neurones mais encore avec les effets flanger qui renforcent le côté quasi psychédélique comme dans « Mindcutter » qui ne sera pas sans rappeler Electric Wizard tant au chant que dans l'aspect global des riffs et des rythmes.

 

« Dekonstruktor », morceau le plus long de l'album, est totalement instrumental et propose ce sludge avec quelques sonorités plus indus qui ne serait pas sans ravir les amateurs de Godflesh avec en plus ici et là ces nappes sonores qui posent une ambiance plus atmosphérique lorsque le vrombissement de la guitare s'amenuise quelque peu.

La formule vous entraîne dans une véritable spirale infernale, les infra basses poussées à fond vous tétanisent alors que le côté noisy, lui, vous triturera le cerveau.

 

Le sludge de Dekonstruktor vous aplatit sur l'enclume alors que le marteau rythmique et riffesque s'abat lourdement sur vous, mais ce sludge tend aussi à vous faire planer de par ses passages atmosphériques plus empathiques.

A écouter attentivement pour prendre amplement part au voyage diabolique.

https://www.facebook.com/DEKONSTRUKTORzero/

 

Hugh Grunt

Partager cet article
Repost0

commentaires