Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 janvier 2019 4 03 /01 /janvier /2019 20:09
EXPLICIT SILENCE-'False Supremacy'

AUTOPRODUCTION/2018

 

 

Le retour des Normands d’Explicit Silence dans nos pages deux ans après le fort bon « Condemned To Struggle » chroniqué dans nos pages et qui avait déjà laissé une sacré trace de gras et de sang sur nos colonnes.

 

Déjà fort d’un hardcore burné à l’époque, les gaillards remettent le couvert avec toujours ce hardcore metal burné et gonflé à bloc où les riffs s’enchaînent de façon excellente à une rythmique qui tabasse sévère.

Du direct, droit dans le bide se voit proposé par des alternances de parties lourdissimes où la batterie assomme à d’autres plus rapides et punk hardcore où là la batterie vous mitraille.

Les riffs proposent de bonnes idées et des liaisons efficaces, le chant vocifère hargneusement aux rythmes variés mais toujours bagarreurs du maître bûcheron martelant ses fûts.

Nous pourrions évoquer l’effet infligé déjà dès le premier titre intitulé simplement « Intro » où le groupe se plaît à faire saliver l’auditeur amateur de riff lourd, aussi massif que le rythme béton et fait ainsi monter la pression sur le tartage à venir.

La baston s’opère par exemple sur un titre qui porte parfaitement son nom avec « Endless Fight » où la musique proposée est un véritable appel au mosh pit des familles avec distribution de pains pour pas cher. Dynamisme alterné à de la mosh part de bâtard (pardonnez moi l’expression).

C’est une véritable déculottée qu’inflige un titre comme « Unwavering Will » où le blast est explosif dès le départ, et il revient d’ailleurs régulièrement dans le titre histoire de vous déflorer encore plus. Fougue énorme sur ce titre. Riffs rapides toujours aussi bien ficelés avec ce côté un peu Cataract ou même Sworn Enemy en bref, du très très bon.

Nous évoquions Sworn Enemy ci-dessus, nous avons un sacré bon gros clin d’œil sur « Scared Of The Unknown » morceau tout aussi efficace et rentre dedans, lourd et à l’agressivité encore une fois bien avérée. Les gars de St-Lô montrent là encore qu’ils ne sont pas manchots (facile) et savent maîtriser l’art de la bagarre musicale.

Un retour des plus appréciés même si la raclée ne dure qu'un peu plus de vingt minutes. En même temps ce match en huit rounds à bouffage de hardcore metal bien trempé ne laissera sans doute pas beaucoup de chance à ce que vous vous releviez de suite.

Hugh Grunt

Partager cet article
Repost0

commentaires