Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Liens

8 juin 2017 4 08 /06 /juin /2017 23:27
NORDLAND-'European Paganism'

SATANATH RECORDS/MORE HATE PRODUCTIONS/ 2017

 

 

C'est encore une production de chez Satanath Records, du moins une co-production avec More Hate Productions qui vient s'ajouter à nos pages et cette fois c'est en Angleterre que nous nous dirigeons avec le one man band Nordland qui sévit depuis 2010 dans un black metal pagan.

 

« European Paganism » est le 4ème album dudit projet et il nous propose trois titres dont le premier, relativement long, avoisine les 28 minutes.

 

Le pagan black auquel nous avons à faire s'avère très progressif et joue sur nombreuses atmosphères et passages bien ficelés.

 

Prenons le titre d'ouverture « The Mountain » qui dès le début propose un tableau posé, flottant sous l'emprise du vent toutefois nuancé de breaks plus lourds aux rythmes lancinants.

L'ampleur arrive au fur et à mesure lorsque les vocaux bien éraillés s'en mêlent et que la double se met à dérouler.

On reste sur quelque chose de lancinant avant qu'un passage purement black métal s'en mêle.

Du blast, des mélodies tranchantes et une puissance vocale bien rageuse.

La suite repart sur quelque chose progressif avec des breaks fort efficaces, des rythmiques plus décalés et des attaques plus violentes ici et là.

Les structures sont riches et permettent d'éviter toute redondance.

Le morceau passe tout naturellement et les amateurs de Bathory par exemple y trouveront leur compte. D'une part pour le nom du groupe et d'autre pour ce côté qui sait allier côté épique à une progression plus brute.

On se laisse embarquer et diriger dans ce vaillant et imposant drakkar voguant sur plusieurs nœuds.

La double pédale apporte une force massive et entraînante, les riffs alternent cet aspect épique évoqué précédemment et l'autre plus belliqueux.

 

« A Burning Of Idols » prend toute son ampleur sur une ambiance bien lourde et sombre.

Les blasts alternent des rythmiques littéralement assommantes.

Le ton ici se fait beaucoup plus brut mais sait néanmoins préserver ce côté épique notamment au niveau des soli des gratte proposés.

Les nostalgiques des 90's seront ravis par la formule proposée alternant mélodies excellentes, rythmiques qui hument bon l'esprit de l'époque, puis cette voix sombre et grinçante.

 

« Rites At Dawn » vient clore l'opus avec cette atmosphère glaciale.

Le tempo est entraînant au même niveau que les mélodies répétitives. Le chant rappellera les norvégiens de Gehenna.

Les mélodies sont piquantes, les breaks injectent une certaine folie cinglante et les idées sont de bon aloi.

 

 

Un bien bon album qui parvient à faire voyager l'auditeur sur trois titres aussi épiques que lourds et sombres.

Le pagan black metal de Nordland ravira tant les nostalgiques des 90's que les amateurs de metal extrême plus progressif.

Hugh Grunt

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Hugh Grunt - dans CHRONIQUES
commenter cet article

commentaires