Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Liens

1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 22:36
359- 'The Path Of Ayin'

SCHATTENKULT PRODUKTIONEN/2016

 

 

Le souffle glacial et malsain du jour nous arrive droit de Finlande, l'une des terres promises du black métal avec une scène très active, et c'est avec 359 que nous allons aujourd'hui parcourir l'un des multiples chemins vers la débauche et l'avilissement.

 

Bien que formé en 2006, c'est ici la seconde production proposée par ce projet hautement mené par Sunken qui officie également dans Goatsignal mais qui a également officié derrière les fûts de Catherine La Voisin et Inverted Virtue.

 

Ce one man band propose donc cet Ep de trois titres d'un black metal très cru aux doux accents underground avec ce son raw qui accentue l'agressivité ambiante.

 

Les hostilités démarrent avec « To Radiate Your Hopelessness », morceau le plus long d'un peu plus de 8 minutes 30 et dès son départ, suite à une intro inquiétante, le finlandais met dans le bain poisseux de la haine maladive.

Le blast reste sur une constante, les riffs sont répétitifs et hypnotiques et les vocaux grinçants vomissent toute la rage du possédé qui les émet.

On sent bien la touche old school et l'esprit qui plaira aux nostalgiques. On pourrait évoquer ici Darkthrone par ce tourbillon rythmique et mélodique teinté de variations où la double pédale déroule un peu plus avant de revenir sur cet air envoûtant qui glace l'auditeur.

 

Les deux autres morceaux proposés diffèrent du premier.

Dès les premières notes de « Cold Void Spirit », l'auditeur se prend plus de lourdeur et de mélodies infernales.

La rythmique passe sur quelque chose de plus galopant et plus rock'n'roll tout en alternant biensûr sur des parties blastèes mais également des passages où le headbang se fait de mise posant un aspect plus accrocheur.

On pensera à une démarche qui s'approcherait plus de celle d' Azaghal avec de bonnes variations efficaces.

 

On reste sur le même schéma pour le troisième titre « Ajna Satan Anahata » à entendre un black'n'roll toujours aussi gorgé de colère et de malignité.

Le lugubre sait trouver son compte dans le dynamisme du morceau (guidé par les vocaux d'outre tombe, les riffs entêtants et le batterie qui tabasse à bon escient) et les divers changements que l'on y trouve poussent aisément à la gigue.

 

Un Ep dans la plus pure tradition underground du black metal : un son raw, de la hargne et de l'énergie malsaine.

Les amateurs du genre seront plus que ravi par l'agression sonore imposée par 359.

 

Hugh Grunt

Partager cet article

Repost 0
Published by Hugh Grunt - dans CHRONIQUES
commenter cet article

commentaires