Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Liens

16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 20:04
NIHILISTINEN BARBAARISUUS- 'Madness Incarnate'

SYMBOL OF DOMINATION PRODUCTIONS/ 2016

 

 

Un passage aux USA avec Nihilistinen Barbaarisuus (qui en finnois signifie barbarité nihiliste) actifs depuis 2012. Précédemment, le groupe a déjà sorti 2 albums, 2eps puis un single et c'est sous la bannière de Symbol Of Domination que nous les retrouvons aujourd'hui.

Concernant le genre, le combo propose un black metal à l'atmosphère des plus glaciales avec des passages plus atmosphériques voire ambient.

 

Le froid domine donc pour cet Ep et ce dès « Traversing the frozen North » à l'aspect très cristallin où le son et les mélodies de guitares glacent le sang. Cette ambiance est d'ailleurs décuplée sur « Immaculate Deconception », nettement plus brutale où les effets sonores paraissent telle un blizzard qui s'abat sur nous.

Le deuxième titre en question voit cette agressivité atténuée par un break léger où dominent les arpèges, et l'on revient à ce fatal souffle de givre nuancé par des parties plus heavy.

 

« Virgin Essence » poursuit dans cette atmosphère mais propose néanmoins un aspect plus dansant. Les claviers soutiennent bien les mélodies, leur permettant de glisser aisément dans une fluidité naturelle. La rythmique ralentit pour poser un aspect plus épique.

Le chant, tout au long des titres, (sauf pour « Comte Sponville ») est typiquement black metal et bien éraillé.

 

Pour « Comte Sponville », justement, l'ambiance est à l'instrumentale avec des tons folk aux riffs répétitifs. La mélodie du début se fait posée, puis les accélérations la font évoluer vers quelque chose de plus épique. Pas de gros son ici, juste des arpèges mélodiques pour apaiser l'atmosphère et espérer le dégel qui vous permettra de retrouver vos esprits.

 

Une sortie intéressante, où les ambiances glaciales dominent, un black métal mélodique et atmosphérique qui saura plaire aux amateurs du genre.

 

Hugh Grunt

Partager cet article

Repost 0
Published by Hugh Grunt - dans CHRONIQUES
commenter cet article

commentaires