Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Liens

11 décembre 2016 7 11 /12 /décembre /2016 12:51
MATALOBOS-'Arte Macabro'

CONCRETO RECORDS/2016

 

Si le Mexique est plus réputé pour ses groupes de Brutal Death, Grind et autres du même acabit, il y a une scène Doom qui commence à émerger petit à petit. Et dans les groupes à suivre, il y a Matalobos, qui nous propose ici un premier album qui est loin d'être dénué d'intérêt.

 

Le Doom est devenu aux fil des années un terme désignant aussi bien Electric Wizard que Khanate en passant Candlemass, ou Cathedral. Matalobos lui joue un Doom Death Mélodique à l'ancienne. Quand je dis à l'ancienne, c'est que la majorité des groupes évoluant dans ce style étaient en vogue dans les années 90 et début 2000. Et c'est avec grand plaisir et je l'avoue, un goût de nostalgie que j'écoute ce « Arte Macabro ».

 

L'introduction de « Derelict », titre ouvrant l'album, commence par un riff acoustique me rappelant Tristitia. Fait suite à cette intro, des riffs mélancoliques, supportant une voix graveleuse ( on n'est pas si loin d'October Tide ). les guitares pleurent des mélodies à en faire chialer le plus insensible des goregrindeux. Les variations de tempos oscillent afin de proposer des passages plus emballés. Les mélodies sont astucieusement bien trouvées. On est dans le mélodique sans tomber dans le pathos comme certains groupes savent si bien nous le servir.

 

Les titres s’enchaînent, il y a une cohésion assez impressionnante dans cet album. On se met souvent à taper du pied et à headbanger ( comme sur « Macabre » par exemple ), avant d'être arrêté net dans notre élan par ces mélodies émouvantes et profondes. L'ajout du violon est également un atout non négligeable ( rappelant incontestablement My Dying Bride et Cryptal Darkness entre autre ).

 

Le seul petit bémol de cet album est selon moi, « Shiver », morceau acoustique qui, même si il est super bien exécuté, n'amène rien grand-chose. A moins que ça aurait peut être plus judicieux de ne pas le mettre en milieu de la tracklist mais de le mettre en outro. C'est que du long de ces 6 min, on perd un peu l'intensité dans laquelle nous étions immergé depuis le début de l'album.

 

Si les influences sont évidentes ( Novembre, Katatonia, Morgion, etc ), ce « Arte Macabro » est tout sauf une pale copie des groupes précités. En effet, le quintet de Léon, nous offre ici leur vision du Doom Death Mélodique, et c'est une vision que je partage avec eux, et même de plus en plus que j'écoute l'album.

 

Alors, si comme moi, tu deviens un vieux con et que tu regrettes le bon vieux temps du début des 2000, écoute moi et commande cet album fissa. Tu ne le regretteras pas.

 

Doomyan

Partager cet article

Repost 0
Published by Doomyan - dans CHRONIQUES
commenter cet article

commentaires