Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Liens

25 novembre 2016 5 25 /11 /novembre /2016 21:17
AFSKY-'Afsky'

AUTOPRODUCTION/ 2015

 

 

Afsky qui signifie « aversion » est un one-man band danois. Ole Pederson Luk (Mr AFSKY ndlr ) signe ici un EP éponyme sorti le 31 octobre 2015.

Celui-ci, composé de 3 titres, nous propose un Post Black Dépressif bien froid et mélancolique.

Alors oui, des one-man band de DSBM, il y en a à la pelle mais, entendons nous bien, les morceaux proposés ne durent pas 3 plombes (7 minutes à tout casser pour le plus long) comme pourraient nous le proposer d’autres formations.

Présentation faite, il est temps de passer en revue ces 3 titres, que je me suis permise de traduire pour une meilleure approche. Il commence à faire froid non ?!

 

 

Le 1er morceau intitulé « Frosten Knuger Sjælen I Graven » (gel crispant son âme dans la tombe) nous annonce la couleur. Après une introduction glaciale, le morceau démarre et s’enfonce dans la déprime et la souffrance. La « crash » de la batterie accentue le côté violent de cette agonie lancinante.

Durant ce titre, on ressent la complémentarité voix /instruments. Des breaks, un mid-tempo qui contre balance avec la guitare omniprésente et ajouté à tout ceci, 2 dernières minutes acoustiques. Le fondu en toute fin de morceau comparable à une libération de l’âme.

 

On passe au plat de résistance en prenant toutefois les mêmes ingrédients. Le 2nd titre intitulé « Et Sidste Farvel » (un dernier adieu) est saisissant. Il en viendrait même à glacer le sang. Le son particulier de la guitare en intro laisse place à un rythme binaire quand, comme surgie de nulle part, une voix d’outre-tombe nous sort de notre torpeur. Toujours ce petit break en milieu de morceau, mais le répit est de courte durée. Le désarroi reprend de plus belle et j’ajouterais même un petit côté romantique en fin de morceau. Mais inutile de se laisser bercer à de douces rêveries.

 

Le dernier titre, mais pas des moindres, intitulé «Velkommen Til Dødsriget » ( Bienvenue aux Enfers) est le titre le plus court de cet EP.

Non pas que Afsky ait voulu bâcler cette dernière partie, mais il s’agit là de 4 minutes d’une violence brute et froide. Comme pour les 2 précédents morceaux, on retrouve les principaux éléments, bien que la batterie prend une place un peu plus importante. Tantôt mélo, tantôt cinglante, celle ci apporte au titre un semblant de point de non retour. Pour preuve, le titre se termine dans un silence presque assourdissant.

 

 

Vous l’aurez compris, Afsky ne révolutionne pas le genre, mais on sent que le boulot est bien fait et que bien qu’autoproduit, cet EP mérite votre écoute. A suivre ..

 

Steph C.

Partager cet article

Repost 0
Published by Steph C. - dans CHRONIQUES
commenter cet article

commentaires