Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Liens

9 octobre 2016 7 09 /10 /octobre /2016 13:26
MOROST-'Solace In Solitude'

AUTOPRODUCTION/2014

 

 

Dans le grand foutoir de ma musicothèque ultra variée comprenant moult genres, j'ai rarement vu un nom aussi évocateur que "Solace in Solitude" pour nommer le travail de MOROST dans cet album !
Album autoproduit, le groupe nous offre 7 titres pour un total de 40 minutes, qui, en dehors de l'introduction et de la conclusion instrumentale, rend donc 5 titres d'une longueur assez consistante d'au minimum 6 minutes, voire plus de 9 minutes pour le plus long morceau "Mitos" ! Autant dire que l'aspect progressif du groupe s'affiche un minimum via la longueur de ses morceaux.



Mais que vaut donc cette autoproduction slovène ?

Loin des ambitions superfétatoires, l'album met grandement en avant une ambiance contrastuelle, clair-obscurale, dont l'aspect sombre et froid laisse parfois place à quelque chose de lumineux, de réconfortant. Oui, c'est ce qu'insinue le titre de l'album, traduit littéralement "Réconfort dans la Solitude".

 

L'album commence donc avec une introduction musicale à l'ambiance peu commode, qui est plutôt en retrait du reste de l'album. (D'ailleurs, l'outro est sensiblement la même chose que l'introduction, mais avec des moments supplémentaires). Arrive donc le seconde titre "Human Debris" qui nous plonge directement dans le vif du sujet: une diction gutturale précise (le chanteur Jonas Savšek faisait autrefois parti d'un projet Black Metal et cela se retrouve bien dans son chant), des lyrics faisant office d'observation et de critique sociale ainsi que de sentiments tortueux, de guitares rythmiques et imposantes guidées par une basse plus profonde, suivies par une batterie jaugée au millimètre près et accompagnée par un clavier apportant un effet de lumière crépusculaire au tout. Et c'est ainsi que l'album progresse au fur et à mesure de ses morceaux, jouant sur une de ses grandes forces, l'équilibre; car c'est tout un jeu de placement qui s'installe, tout est à sa place, tout est dosé convenablement afin d'apporter ce qu'il faut pour donner vie à cette ambiance; de passer d'une musique violente et concentrée à une mélodie plus posée, plus mélancolique et apaisante.

 

Au final, une belle pièce qu'est ce premier album autoproduit venant tout droit de Slovénie: On y trouve une ambiance unique, une qualité musicale indéniable, un équilibre rare et remarquable pour un premier assaut; et il suffit de laisser son oreille sur le morceau "Mitos" pour retrouver la quintessence de leur force ! Une bonne découverte en soi, loin de mes écoutes habituelles et qui ne m'a pas laissé stoïque. C'est avec une oreille intéressée que je reste à l'écoute des futurs projets de ce groupe fort prometteur !

 

Skarjay Nygma

Partager cet article

Repost 0
Published by Skarjay Nygma - dans CHRONIQUES
commenter cet article

commentaires